L’affiche des Portes ouvertes du lycée Charles-de-Gaulle !

Quand on a des talents à porter de main, autant faire appel à eux ! Et en matière d’identité visuelle, à Charles-de-Gaulle, on sait y faire ! Philippe Viollon, proviseur de l’établissement, a tout naturellement demandé aux étudiants en BTS Design graphique Option communication et médias numériques (DGCMN) de plancher sur une vidéo et une affiche annonçant les Portes ouvertes de l’établissement. Après plusieurs semaines de travail, cinq projets ont été présentés. Chaque groupe a détaillé son travail devant un jury de cinq personnes, dont moi, mais je n’avais pas le droit de vote. Quelque peu frustrant, il faut bien l’avouer.

Les notions d’espace et de parcours, demandées expressément par le proviseur, étaient bien omniprésentes dans chaque projet, composé d’une affiche mais aussi d’une vidéo, d’un flyer, d’un livret d’accueil, et de badges. “Au fil des choix”, “A chacun son parcours”, “C’est chez CDG”, “l’envolée partagée” et “Jeu suis ma voie”, ont défilé devant mes yeux. Les jeunes sont très pros. Le choix ne va pas être évident.

L’opportunité de choisir sa voie, en général, technologique ou professionnel, la diversité des formations, la liberté offerte par la réforme du bac, les différentes étapes de l’apprentissage, les valeurs de l’établissement, son architecture… A travers le rythme, les couleurs, les images, la typographie, chaque groupe a retranscrit à sa manière l’identité même de l’établissement, de façon concrète ou abstraite.

“Jeu suis ma voie”, le projet de Laëtitia, Guilhem et Germain a été choisi. Ils se sont inspirés d’un jeu de construction ludique, avec des petits modules de formes et couleurs différentes représentant les filières proposées au lycée. J’avais 10 ans à nouveau et je me revoyais jouer à Tetris.

« Même si avec la réforme, il y a des choses qui changent, on a voulu rassurer et guider les visiteurs. En parallèle, on montre la notion d’espace à travers de belles images du lycée. On a aussi voulu retranscrire le côté campus avec un sentiment d’union très intense qui se dégage au sein de l’établissement », expliquent les élèves. Ils ont même pensé à mettre en place des ateliers lors des JPO, comme de la sérigraphie sur des Tote bags avec les DSAA, les étudiants en diplôme supérieur en arts appliqués. « On est conscients d’avoir pris un risque avec un projet assez singulier, surtout pour des portes ouvertes. » Mais il a été payant ! Le côté trop institutionnel, très peu pour Charles-de-Gaulle…

Julie Arnoux

Coup d’œil sur les autres projets