Un nouveau BTS à la rentrée 2019, à Decomble ? Le lycée, l’antenne nogentaise de l’UTT et Nogentech, le cluster d’entreprises, ont travaillé ensemble depuis de longs mois sur la problématique de l’emploi dans notre bassin. Face au constat d’un manque «dramatique» de formations techniques de niveau bac + 2, ils souhaitent l’ouverture d’un BTS CPRP, Conception des processus de réalisation de produits. Ils sont conscients qu’un gros travail devra être mené pour le recrutement des jeunes, mais tous sont confiants.

L’apprentissage n’est plus un gros mot. Ce n’est plus une voie de garage. Et les entreprises ont aussi évolué. Heureusement plus vite que les mentalités. «Ce n’est plus Germinal. Ce n’est plus noir et sale. On est moderne. On a des robots. On utilise les nouvelles technologies…» «Nous devons casser les idées reçues et changer l’image de l’industrie.» Les entreprises sont partantes pour accueillir encore plus de jeunes (et moins jeunes) au sein de leurs locaux pour leur montrer la réalité du terrain, d’aujourd’hui. La CCI a fait des films qui sont diffusés dans les classes. L’orientation est en effet une des clefs fondamentales pour attirer les jeunes dans les filières techniques. Avec la réforme des collèges, les EPI, enseignements pratiques interdisciplinaires sont arrivés. Claude Cousin, proviseur du lycée Decomble et ancien principal de collège, compte faire travailler davantage les collégiens avec les lycéens. «Ils vont ainsi toucher l’industrie. Ils verront que ce qu’ils apprennent d’un côté est transférable de l’autre. C’est par ce biais que l’on fait aussi de l’orientation.» Une manière de leur donner envie de poursuivre dans la filière technique.

Le BTS sera aussi ouvert aux apprentis. Une chance s’offrant à des jeunes qui ont décroché, ou des moins jeunes, qui souhaiteraient tout simplement pouvoir trouver un emploi qualifié, grâce à un diplôme qui colle aux attentes et besoins des entreprises locales.

Julie Arnoux