Les diplômés 2017 de l’Urca sont…      Par Julie Arnoux

Les étudiants en master Meef du site Chaumontais de l’Espé de Reims, ceux de la licence pro Graphisme et conception éditoriale et les Créaticiens, en licence pro Création et design du cadre de vie, du lycée Charles-de-Gaulle, promotion 2016-2017, ont été reçus au Signe pour la cérémonie officielle de remise de diplômes, samedi 3 février. En toge et devant amis et familles, les ex-étudiants ont été félicités par leurs enseignants et les représentants de l’Urca, l’Université Reims Champagne Ardenne.

Retour en images

D’étudiants à professeurs des écoles… Les futurs professeurs en Meef représentent 25  % des étudiants en Master à l’Urca. «Ils ont un taux d’insertion de 97  % et sont 75  % à rester dans l’ex-région Champagne-Ardenne, créant en moyenne 4 000 emplois sur le territoire», n’a pas manqué de rappeler Christine Jourdain, directrice de l’Espé de Reims, si fière de ses protégés. «Le succès des étudiants est aussi dû à l’engagement quotidien des équipes enseignantes et du personnel administratif. Le site de Chaumont est connu pour être une véritable famille»! Elle n’a pas tort. Les étudiants le reconnaissent volontiers. Ils ne sont pas des numéros, ils se sentent considérés et soutenus. Avant de laisser le podium aux ex-étudiants, Christine Jourdain a tenu à leur adresser un dernier message : «n’oubliez jamais que vous avez désormais la lourde responsabilité de permettre à des élèves ou des adultes d’acquérir de nouvelles connaissances et compétences et de développer leur esprit critique pour en faire des citoyens éclairés loin du fondamentalisme et de l’obscurantisme…» Comme le dit la directrice, ils ont terminé leur formation initiale mais leur formation ne fait que commencer. Maintenant, ils sont prêts à apprendre… pendant toute leur vie.

Frédérique était déjà professeur documentaliste. Détachée à Canopé, elle a souhaité reprendre ses études pour compléter sa maîtrise et obtenir un Master 2. Pendant une année, elle a cumulé son travail, les cours en visio-conférence, ses “devoirs” et sa mini-thèse de 400 pages sur la formation à distance. Ses efforts ont été récompensés. Elle a décroché la mention très bien et bien des félicitations…

 

Philippe Viollon, proviseur du lycée Charles-de-Gaulle a souligné le travail de ses étudiants qui viennent de toute la France. «Ces deux licences montrent bien que des qualifications recherchées sont ancrées sur notre territoire». Il a également salué le dévouement de ses équipes. «Sans leur acharnement, au sens noble du terme, et cette volonté d’y arriver coûte que coûte, -ça, c’est dit -», le résultat ne serait peut-être pas le même.

Les Créaticiens n’étaient pas nombreux samedi. Dispersés aux quatre coins de la France, seuls trois sur les 16 diplômés ont pu être présents. Depuis le lancement de la licence pro Création et design du cadre de vie, l’établissement se bat pour conserver cette formation unique en France mêlant les deux spécialités du lycée : le bois et le design graphique. Au départ, l’idée était de la financer grâce à des contrats de professionnalisation. Malheureusement, ce n’est pas si facile à trouver. L’Urca travaillant actuellement sur la création d’un pôle Art, et donc sur plusieurs cursus “artistiques” post-bac allant jusqu’au master, voire au doctorat, il serait donc dommage que cette licence n’en fasse pas partie. A bon entendeur…

Et les pros de l’édition… Ils sont également 16 à avoir été diplômés et «nous avons eu 100 % de réussite» se félicite Fabien Collinet, leur responsable. Cette année, les filles ont pris le pouvoir. La promotion 2017-2018 est exclusivement féminine et le niveau est, une fois encore, très élevé.

Love
Haha
Wow
Sad
Angry
  • Blog
  • Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Loading Facebook Comments ...